Batteurs et Internet

Depuis sa création, Internet s’est immiscé dans tous les compartiments de notre vie personnelle et professionnelle. La musique – et à fortiori la batterie – n’échappe pas à ce phénomène. Découvrir et apprendre la batterie, se faire connaître comme musicien, développer sa carrière de batteur et créer de nouveaux projets musicaux passent souvent par ce média devenu incontournable. Mais quelles sont les possibilités offertes par l’interconnexion entre batteurs et Internet ? Est-ce l’outil de communication et d’apprentissage idéal pour les batteurs amateurs et professionnels et doivent-ils absolument maîtriser toutes les facettes du web ?

Batteurs et Internet
Illustration : FR[ed]C

Internet : un accès illimité à la culture musicale pour les batteurs

Avec l’avènement d’Internet, chaque écran d’ordinateur ou de smartphone est devenu une immense bibliothèque. En quelques clics, il est désormais possible d’accéder à toute la culture musicale internationale.

Pour les batteurs, Internet est une véritable mine d’informations pour explorer tous les aspects de notre instrument favori.

Je souhaite me lancer dans l’apprentissage de la batterie ou développer ma technique ?

De nombreuses publications et vidéos permettent de vulgariser l’instrument et d’en avoir une approche réaliste.

De multiples tutoriels sont disponibles sur Youtube tandis que des professeurs venant des quatre coins du globe proposent des cours en ligne ou via Skype.

Je recherche une information précise sur un équipement ?

Toutes les marques sont présentes sur le net, des tests de matériels sont susceptibles de m’éclairer et de nombreux forum peuvent répondre à mes questions.

J’ai besoin d’une partition de batterie ?

Quelques clics suffisent à dénicher des relevés ou à commander le document original directement chez l’éditeur.

Je m’intéresse à la technique ou à la discographie d’un batteur ?

En quelques secondes, mon moteur de recherche affiche plusieurs dizaines de résultats.

Je pourrais prolonger longtemps la liste d’exemples des connexions possibles entre l’activité des batteurs et internet

Bibliothèque sur internet
Photo libre de droit

Autrement dit, la source d’informations est inépuisable. Et cela constitue un véritable piège. En effet, face à cette offre pléthorique, vous pourriez facilement passer plus de temps devant votre écran d’ordinateur que derrière votre batterie ! Alors, il vaut mieux avoir une idée précise de ce que vous recherchez et vous fixez quelques limites.

Je retiendrais davantage la formidable ouverture d’esprit et les découvertes que le web permet de procurer : les différentes cultures du rythme, de nouveaux artistes, de nouvelles techniques de jeu, des matériels innovants, etc.

Un forum musical international

Pour les batteurs, la toile offre également l’occasion d’entrer en contact avec d’autres musiciens du monde entier. Ainsi, grâce aux multiples outils numériques mis à notre disposition, les projets musicaux virtuels sont de plus en plus nombreux.

Le phénomène est accentué par les problèmes sanitaires actuels et les confinements. De nombreux batteurs ont fait d’Internet et des réseaux sociaux leur nouveau terrain de jeu et d’expérimentation. Le net est devenu le média idéal pour partager avec d’autres musiciens ou pour faire connaître son activité.

forum sur internet
Illustration : FR[ed]C

En effet, il est désormais facile de collaborer avec des musiciens habitant à l’autre bout du monde. Inutile d’être dans le même local pour jouer avec d’autres musiciens. Chacun procède à ses enregistrements à son domicile avant de partager sa production par mail avec les autres membres du groupe. Certaines applications proposent même de réaliser des sessions d’enregistrement tout en étant éloignés de plusieurs milliers de kilomètres.

D’autres musiciens ont choisi la voie de la mutualisation en mettant leur production à la disposition d’une communauté ou en constituant une banque de données sonores libre de droit.

Internet a donc fait évoluer les échanges entre les musiciens. Et, dans le même temps, ce média a bouleversé la relation entre le musicien et son public. Les échanges sont de plus en plus directs et les liens de plus en plus étroits.

Une économie musicale numérique

Internet s’insinue directement dans le processus créatif des musiciens. Il contribue également à modifier la manière de promouvoir leur musique.

Il est aujourd’hui indispensable d’être visible sur le web et les réseaux sociaux. Pour cela, il faut continuellement diffuser du contenu original pour attirer l’attention du grand public et des professionnels. La difficulté : proposer une véritable identité musicale pour se démarquer au milieu du flot des publications quotidiennes. Et souvent, cela ne suffit pas. Il faut également présenter une image forte permettant au musicien d’être autant visible qu’audible.

“Il s’agit hélas d’un mal nécessaire pour beaucoup d’entre nous. Aujourd’hui, les musiciens doivent promouvoir eux-mêmes leur travail et les gens sont tellement scotchés aux écrans de leurs smartphones que ce n’est plus que par ce biais-là qu’ils reçoivent les informations.”

Antonio Sanchez – Batterie Magazine # 176 – Mars / Avril 2020.

Parmi la nouvelle génération, de nombreux batteurs ont éclos grâce à Internet utilisé comme une vitrine de leur art ou comme support de véritables coups médiatiques.

“Pour moi, les réseaux sociaux ont représenté une véritable chance, et c’est le cas pour tous les artistes indépendants qui ont pu se construire une communauté et faire connaître leur musique aux quatre coins du monde. Cela a quand même été une sacrée révolution.”

Anika Nilles – Batterie Magazine # 176 – Mars / Avril 2020.

Ce bouleversement est à l’origine d’une nouvelle économie musicale numérique où de nouveaux métiers sont apparus (community manager, marketing digital, etc.). Internet a également permis de développer de nouvelles sources de revenus (cours en ligne, publicité, promotions de matériels, etc.).

Batteurs et internet
Illustration : FR[ed]C

Le networking fait désormais partie de l’activité des musiciens. Les réseaux d’affaires numériques sont souvent indispensables pour entrer en relation avec les autres artistes, les organisateurs de concerts, les agents, les producteurs, etc.

Batteurs sur Internet : de nouvelles activités chronophages

Internet est donc en mesure d’offrir un accès à la culture musicale et de favoriser les contacts entre les acteurs de la production et de la promotion musicale. Cependant, l’envers du décor n’est pas forcément idyllique pour tous les musiciens.

Ainsi, la grande majorité d’entre eux est obligée d’acquérir et de développer de multiples compétences afin de surnager dans cet univers numérique. Une seule et même personne doit cumuler différents rôles aussi différents que musicien, community manager, informaticien, agent, webmaster, etc.

MAO
Photo libre de droit

De même, le musicien doit maîtriser de nombreux outils informatiques pour être en mesure de proposer des contenus numériques de qualité : montage vidéo, prise de son, MAO, retouches photos, créations de visuels, gestion d’un site internet, etc.

Mais toutes ces activités sont chronophages pour le musicien qui assure seul la promotion de sa musique. Elles concurrencent directement la production musicale. Et le risque est, une nouvelle fois, de passer plus de temps devant son ordinateur que sur son instrument de musique.

“La créativité que nous consacrons à produire du contenu intéressant pour nos réseaux sociaux, c’est du jus que nous mettons en moins dans notre art et dans notre travail.”

Antonio Sanchez – Batterie Magazine # 176 – Mars / Avril 2020.

La dictature des statistiques et de l’image

Avec Internet, les musiciens sont entrés de plein pied dans une nouvelle dimension prenant souvent l’apparence d’un tourbillon sans fin.

Dangers d'internet
Photo libre de droit

Afin de promouvoir son activité, d’optimiser sa présence en ligne et de développer son réseau, il faut publier sans cesse. Le musicien ne peut plus se contenter de faire de la musique. Il doit consacrer énormément de temps à communiquer. La visibilité passe par ce partage permanent de sa musique et surtout de son image.

“Pour Facebook et Instagram, je passe au minimum une heure par jour à animer mes pages, et souvent le double. C’est mon business qui est en jeu, alors je prends ça très au sérieux. (…) Mais parfois, je me dis quand même qu’il prend trop de place dans nos carrières.”

Anika Nilles – Batterie Magazine # 176 – Mars / Avril 2020.

De plus, il doit se renouveler très régulièrement au risque de lasser son auditoire et de perdre en visibilité. Entre batteurs et Internet, la machine infernale est lancée…

“Ce n’est pas évident de se renouveler et de toujours avoir du contenu frais à proposer (…). C’est toujours un stress d’essayer de sentir ce qui va leur donner envie de continuer à me suivre.”

Anika Nilles – Batterie Magazine # 176 – Mars / Avril 2020.

Internet a révolutionné énormément de choses dans le monde musical. Mais il a également importé la pression des statistiques qui est souvent une valeur négative pour une création musicale de qualité.

“Il y a des artistes dont la créativité est drivée uniquement par leur envie de cartonner sur les réseaux sociaux. C’est quand même dingue que certaines personnes parviennent à devenir si populaires sur Instagram ou Facebook qu’elles finissent par le devenir aussi dans le monde réel.”

Antonio Sanchez – Batterie Magazine # 176 – Mars / Avril 2020.

Un paysage musical considérablement modifié

La musique et Internet sont désormais étroitement liés. Les habitudes des musiciens et des amateurs de musique ont changé.

La musique et les concerts se partagent en streaming. Les disques, les partitions et les livres sont peu à peu remplacés par des fichiers informatiques immatériels. Les échanges sont facilités, la culture est mise à la disposition du plus grand nombre, mais on se heurte néanmoins à certains problèmes.

Internet est devenu un acteur culturel. Mais, si son offre musicale et pédagogique est pléthorique, elle est aussi de qualité vraiment inégale.

Et tandis que les supports physiques tendent à disparaître, Internet se contente de fichiers numérisés et compressés qui tire la qualité sonore vers le bas.

Streaming
Photo libre de droit

L’internaute engloutit les morceaux et les albums comme n’importe quel bien de consommation. De plus, la musique se trouve noyée au milieu d’un monde numérique dominé par l’image et la vidéo. Comment apprécier la musique lorsque vous êtes sans cesse sollicité par des messages et des images ? L’écoute totale et exclusive d’un morceau semble désormais impossible comme si la musique ne pouvait se suffire à elle-même. Autrement dit, la musique se consomme plus qu’elle ne s’apprécie.

Les cours de musique sont de plus en plus dématérialisés. Cependant, la pédagogie n’est pas du tout la même suivant que l’élève se trouve dans la même pièce que le professeur ou séparé de ce dernier par un écran.

Quant à l’achat d’instruments de musique, Internet renforce la main mise des grandes plateformes sur le marché. Et disposer d’une boutique en ligne est désormais devenu une nécessité, y compris pour les petits artisans.

Batteurs et Internet : les relations humaines remises en question

Le métier de musicien et l’activité des batteurs évoluent avec Internet. L’apprentissage d’un instrument, la pratique musicale et la création empruntent de nouvelles voies. Des cours de solfège à la promotion d’un artiste, les possibilités semblent illimitées. Cette évolution semble durable et profonde. Et elle a des conséquences sur nos habitudes que l’on soit mélomane, musicien amateur ou professionnel.

La gigantesque interconnexion mise en place par Internet est fabuleuse. Culture, Information, contenu pédagogique, bases de connaissances sont accessibles en quelques clics. Mais cette navigation quotidienne nous fait oublier les partages entre musiciens dans une petite salle de répétition, les rassemblements de fans pour un concert, les échanges avec un professeur assis à proximité, les découvertes dans un magasin de musique, etc.

Autrement dit, Internet nous éloigne sans aucun doute de l’essentiel : les relations humaines et les échanges directs.

Utilisez-vous régulièrement Internet pour votre activité de batteur ? Quels usages faites-vous du web ? Que pensez-vous de sa présence dans notre vie quotidienne de musiciens ? Dites-moi tout dans les commentaires !

Et si vous souhaitez aller plus loin sur ce thème, je vous recommande la lecture de cet article : Apprendre la batterie | Cours traditionnels ou cours en ligne ?

Pour être informés de la publication des prochains articles, abonnez-vous à la newsletter de Rim Shot & Ghost Note.

Recevez mon guide pdf gratuit !

La double pédale ... Premiers exercices & Premiers rythmes 

 

 Effectuez vos premiers pas à la double pédale grâce à 7 exercices de difficulté progressive et 3 rythmes pour jouer vos premiers grooves.

Je déteste les spams ! Votre adresse ne sera ni vendue ni divulguée. En vous inscrivant ici, vous acceptez de recevoir régulièrement par courriel des publications gratuites de Rim Shot & Ghost Note. Vous pouvez accéder à vos données personnelles et vous désabonner à tout moment en cliquant sur les liens présents dans chaque courriel.