jeu en frisé

Après un premier article plutôt théorique sur l’histoire des rudiments (FR[ed]C et les 40 rudiments), je vous propose d’entrer aujourd’hui dans le vif du sujet.
Première étape : les rudiments en frisé ou single stroke roll rudiments.

Je vois d’ici la grimace des allergiques aux rudiments ! Encore des exercices répétitifs et barbants !
Certes, il y a un passage obligé par le travail au pad (ou à la caisse claire) afin de se familiariser avec le doigté. Mais, pour chaque rudiment, je vais faire en sorte de vous proposer des applications sur des grooves ou des fills joués sur l’ensemble du kit.

Tout cela pour vous prouver que l’étude des rudiments présente un intérêt certain pour votre pratique de la batterie. Ils vous permettront d’acquérir une bonne coordination et de mémoriser un certain nombre de motifs.

Les rudiments en frisé…

Les rudiments en frisé comprennent une succession de frappes simples jouées en alternance avec la main droite et la main gauche.

C’est LE rudiment basique et indispensable !
Ce doigté paraît tellement évident qu’on oublierait presque de le travailler sérieusement. Pourtant, il s’agit d’un véritable fondement de notre pratique de la batterie.

jeu en frisé

Crédit photo : FR[ed]C

Mais, que faut-il retenir de l’apprentissage du frisé ?

Premièrement, il faut s’attacher à obtenir des frappes équilibrées avec les deux mains. Les coups doivent sonner de la même manière qu’ils soient portés avec la main droite ou la main gauche. Vous comprendrez alors aisément l’intérêt de pratiquer le doigté DGDG comme l’inverse GDGD.

Deuxièmement, il faut maîtriser l’intervalle de temps entre chaque coup. Celui-ci doit être régulier afin d’obtenir un débit de notes constant. Alors, inutile de vous rappeler que les exercices se pratiquent avec notre meilleur ami, le métronome.

Le frisé simple…

Historiquement, le frisé était dénommé « bâton rond ». Mais, vous trouverez également le terme « coup simple ».

Le frisé est un rudiment universel que l’on retrouve dans toutes les cultures, dans tous les styles de musique, dans la grande majorité des rythmes et des fills.

frisé simple

Cependant, pour éviter que l’exercice ne devienne trop ch…. au bout de deux minutes, je mets en place plusieurs petits jeux et challenges tels que :

  • le record de vitesse : augmentez peu à peu la vitesse (de 5 ou 10 bpm) et essayez chaque jour de battre votre record de vitesse précédent.
  • le sprint : commencez l’exercice à une vitesse proche de votre limite et essayez de tenir le rythme le plus longtemps possible (à pratiquer après un bon échauffement et pas en début de séance !).
  • l’éloge de la lenteur : pratiquez le frisé à basse vitesse et vous découvrirez que suivre un tempo lent (voire très lent) peut s’avérer assez compliqué. Cet exercice permet de travailler la concentration et la mémorisation.
  • le débit variable : Maintenez le même tempo et faites varier le débit (noires puis croches, triolets, doubles croches, et pourquoi pas quintolets, sextolets…).

Frisé

Voilà quelques exemples qui permettent de pimenter l’apprentissage sur le pad et de lui donner un but. Ensuite, libre à vous d’inventer vos propres exercices !

Le frisé simple appliqué sur la batterie…

Après cet échauffement, passons sur le kit complet !

Pour commencer, un exercice que je pratique régulièrement : il permet de travailler la vélocité en frisé et les déplacements sur les différents éléments de la batterie (caisse claire, toms medium et tom basse).

Frisé

Et, pour terminer, je vous propose un groove et un fill pour mettre en application le doigté du frisé.

Dans cet exemple, le frisé est orchestré en doubles croches sur le hi hat. Et, il est complété par des syncopes de grosse caisse, de caisse claire et d’ouverture de charley.
Quant au break, il comprend un enchaînement de croches, de doubles croches et de noires marqué par des accents joués simultanément avec la grosse caisse et le hi hat (tantôt fermé et tantôt ouvert).
Jouant par ma part en décroisé, j’attire votre attention sur le fait que le doigté transcrit ci-dessous est inversé, c’est-à-dire GDGD.

groove en frisé simple

Le frisé de 4 coups…

La suite logique du frisé simple est le single stroke four ou frisé de 4 coups. Ce rudiment est composé d’un enchaînement de quatre coups simples, généralement un triolet de doubles croches suivi d’une croche ou comme dans l’exemple ci-dessous d’un triolet de croches suivi d’une noire.

Frisé 4 coups

Comme précédemment, faites un petit entraînement sur le pad ou la caisse claire afin de bien le mémoriser. Puis, lorsque vous maîtrisez le doigté, vous pouvez chercher des idées pour le mettre en application sur le kit complet.

Voici un exemple comprenant un groove et un fill.

frisé 4 coups

Le frisé de 7 coups…

Le single stroke seven ou frisé de 7 coups va conclure cet article consacré aux rudiments en frisé.

Comme son nom l’indique, il s’agit ici d’un enchaînement de sept coups simples, généralement un sextolet de doubles croches suivi d’une noire ou encore, deux triolets de croches suivis d’une noire.

frisé 7 coups

C’est bon ? Vous maîtrisez ce rudiment ? Alors profitez-en pour essayer le groove et le fill que je vous propose ci-dessous.

frisé 7 coups

Ajouter un peu de créativité…

La pratique des rudiments peut, à première vue, sembler héritée d’une tradition du passé.

Cependant, ces exercices demeurent un moyen d’améliorer sa technique et sa maîtrise des baguettes et de notre instrument. Et, ils constituent un vocabulaire qui permet au batteur de s’exprimer derrière les fûts.

frisé

Crédit photo : FR[ed]C

Mais, pratiquer les rudiments n’est pas le programme le plus fun qui soit !

Alors, il faut ajouter un peu de créativité à cet exercice quelquefois fastidieux afin de le rendre plus attractif et de lui trouver immédiatement des applications concrètes sur l’ensemble du kit.

Et, pour cela, il existe plusieurs pistes.

Ainsi, commencez par jouer les rudiments sur la caisse claire en vous  appliquant dans la manière de porter chaque frappe. Puis, ajoutez quelques accents bien placés.
Vous pouvez ensuite déplacer ces accents et les jouer sur les toms.
L’étape suivante consiste à distribuer les frappes sur l’ensemble des éléments de la batterie. Et, comme précédemment, ajoutez quelques accents ou « pêches » sur les cymbales.
Laissez alors libre cours à votre créativité. Imaginez des grooves ou des fills complets en incluant des rudiments.

Et, finalement, pourquoi ne pas créer des solos à base de différents rudiments ?

A suivre …

 

Après avoir lu cet article, voyez-vous la pratique des rudiments sous un autre jour ?

J’attends votre avis dans les commentaires ci-dessous.

 Pour compléter la vidéo, vous pouvez télécharger gratuitement les partitions des différents exercices présentés en visitant la galerie de Rim Shot & Ghost Note.

 Si cet article vous a plu, abonnez-vous à la chaîne YOUTUBE et à la newsletter de Rim Shot & Ghost Note.

Et n’hésitez surtout pas à partager ce contenu ! Merci.

 

Vous avez aimé .... alors partagez !