Cymbales Meinl

Pour ma première présentation de matériel, je vais commencer par quelque chose que je pratique presque quotidiennement et, par conséquent, que je connais bien : mes cymbales.

Ainsi, comme vous avez pu le découvrir dans la présentation complète de mon set de batterie, il s’agit de cymbales MEINL Classics Customs de la série spéciale « Extreme Metal ».

Cymbales Meinl2 NB 600 pxl

Crédit photo : FRedC

En effet, j’ai acheté cet ensemble de cymbales en début d’année en remplacement des PAISTE « 101 Brass » que j’avais depuis mes débuts derrière la batterie.

J’ai longtemps hésité entre plusieurs marques et plusieurs configurations. Et, je me suis également posé la question de l’achat d’un set de cymbales d’une même marque ou de la composition de mon propre set à partir de cymbales de différentes provenance.

Mais, je vais être honnête : la question financière a pesé lourd dans mon choix. Et, par ailleurs, je pense que je n’ai pas encore l’oreille et les connaissances pour composer mon ensemble de cymbales personnalisé.

Extreme série

En 2012, MEINL a complété sa série de milieu de gamme « Classics Custom » avec les cymbales « Extreme Metal ».

Comme leur nom l’indique clairement, ces cymbales ont été conçues plus spécifiquement pour les batteurs de métal (hardcore, death, thrash, djent, doom, gothique, etc…).

Avec ce style de jeu potentiellement agressif, l’objectif était de proposer des cymbales endurantes, puissantes et ayant du caractère.

Alors, le packaging des cymbales affiche clairement la couleur. Il met en avant Ben HARCLERODE, batteur du groupe américain de deathcore WHITECHAPEL (sauf erreur de ma part, il n’est plus endorsé par MEINL depuis quelques temps !).

Meinl packaging

Crédit photo : MEINL

Une série complète

La série complète comprend :

  • un hit-hat de 14’ proposé entre 210 et 250 € environ,
  • une ride de 20’ vendue entre 220 et 255 € environ,
  • quatre crash de 16’ (140 à 165 € environ), 17’ (155 à 180 € environ), 18’ (170 à 200 € environ) et 19’ (190 à 245 € environ),
  • deux china de 16’ (125 à 165 €) et 18’ (170 à 200 € environ),
  • une splash de 10’ que l’on peut trouver entre 70 et 85 €,
  • et un stack de 16/18’ proposé entre 280 et 330 € environ.
Meinl-Classics-Custom-Extreme-Metal-Cymbals

Crédit photo : MEINL

Ces cymbales sont vendues au détail mais également sous forme de packs qui comprennent généralement le hit-hat, la ride et une crash de 16 ou 18’ (pour un prix compris entre 560 et 700 €).

Note : Pour les prix, la fourchette est assez large suivant que vous vous adressez à un magasin de musique traditionnel ou à une grande enseigne de VPC.

Pour ma part, j’ai acheté un pack composé du hi-hat 14’, de la ride 20’ et de la crash 18’. J’ai profité d’une opération spéciale car la china 16’ était offerte dans ce pack. Et, j’ai ajouté la splash 10’ achetée au détail.

Question prix, j’ai profité des soldes de début d’année.J’ai pu faire une super affaire chez une grande enseigne américaine avec l’ensemble pour 354 €.

Made in Germany

Toutes les cymbales de la série « Classics Custom » sont fabriquées en bronze B10, alliage composé de 90 % de cuivre et 10 % d’étain.

Au premier abord, ces cymbales sont lourdes et assez épaisses.

A titre indicatif, chaque partie du hit-hat pèse environ 1,5 kg, ce qui est plutôt costaud pour un modèle de 14’.

Elles ne sont pas issues de la fonderie mais, elles sont pressées à partir de feuilles de bronze. Le façonnage, le martelage et les sillons sont ainsi obtenus lors de cette opération sous presse.

Elles sont ensuite polies et un vernis dur est appliqué en surface ce qui doit permettre de maintenir leur éclat le plus longtemps possible.

Cymbales Meinl NB 600 pxl

Crédit photo : FRedC

Les empreintes de martelage sont obtenues au moyen de deux motifs circulaires de diamètres différents appliqués régulièrement sur chaque cymbale (le cercle le plus grand est également le plus profond et le plus marqué). Mais, l’intensité du martelage semble plus prononcée sur les hi-hats.

Certes, il ne s’agit pas de cymbales martelées à la main. Mais, ces « Extreme Metal » possèdent la beauté « high tech » et la régularité des cymbales fabriquées et créées presque entièrement sur des chaînes de production assistées par ordinateur.

Et, cela donne à chaque acheteur l’assurance d’une qualité de fabrication constante et conforme aux exigences de la fabrication allemande.

Des cymbales au grand méchant look

Une fois déballées et installées sur les stands, ces cymbales ont un look incroyable avec leurs surfaces brillantes et polies.

Elles arborent bien entendu le logo MEINL sur les deux faces. Et, le marquage est complété par le nom de la série avec une typographie qui complète ce grand méchant look.

meinl-classics-custom-cc16emch-b_01l

Mais, ce qui surprend le plus, c’est la cloche de la ride qui semble disproportionnée. C’est probablement une des plus grandes parmi les cymbales actuellement sur le marché. En effet, pour un modèle de 20’, 8’ (soit 21 cm) sont occupés par la cloche.

Du volume…

D’une manière générale, ces cymbales « Extreme Metal » ont un timbre clair, un son plutôt ample et un volume puissant (voire très puissant !). Le pitch, c’est-à-dire la hauteur de note, va de l’aigu au médium tandis que le sustain est relativement long.

Le hit-hat de 14’’ est assez équilibré. Il produit un son précis et tranchant et, chaque coup ressort nettement et clairement.

Meinl hi hat 14

Hit-hat 14′ – Crédit photo : MEINL

Quant à la cymbale crash, elle réagit à chaque coup porté sur le bord en émettant immédiatement un son puissant. Le sustain est  long mais le volume décroit très rapidement.

Je pense que cette crash de 18’ peut également être utilisée comme ride. Quant à sa cloche, elle s’avère un excellent outil pour ponctuer ou accentuer des moments clefs du rythme. Cependant, cette cymbale peut quelquefois sembler assez capricieuse. Et, il peut s’avérer difficile de trouver la sonorité recherchée. Ainsi, un léger excès de force lors de l’attaque et elle virevolte dans tous les sens en perdant un peu de sa stabilité sonore.

Meinl crash 18

Crash 18′ – Crédit photo : MEINL

Quelques coups légers sur la ride révèlent un « ping » régulier et équilibré.

En insistant un peu, des coups réguliers permettent d’obtenir un son harmonieux  (toujours dans les aigus), ample et puissant. Cette cymbale lourde et solide dispose d’une bonne attaque et d’un sustain long et régulier. Le son est projeté assez loin et, sans maîtrise des coups, il peut devenir envahissant.

A l’occasion, cette ride peut d’ailleurs être utilisée pour un effet « crash ».

Et, lorsqu’on frappe son énorme cloche, cette dernière révèle tout son caractère en produisant un son méchamment perçant.

Meinl ride 20

Ride 20′ – Crédit photo : MEINL

Splash et china au diapason du pack

La splash et la china m’ont bluffé ! Pour cette gamme de prix, elles viennent parfaitement compléter le trio hit-hat / crash / ride. Elles sont explosives avec une attaque rapide et précise. Quant à leur volume, il leur permet réellement d’exister au sein du kit.

Meinl splash 10

Splash 10′ – Crédit photo : MEINL

Meinl china 16

China 16′ – Crédit photo : MEINL

Réponse et puissance

Réponse et puissance sont donc les principaux atouts de ces cymbales au look plutôt réussi.

Elles sont bien entendu très typées « Metal ». Mais, elles sont avant tout conçues pour être en mesure de répondre aux niveaux élevés d’amplification de ce style musical.

Avec cette série, MEINL a joué à fond la carte commerciale en s’appuyant sur le look « métalleux ». Cela se retrouve au travers du packaging, de la typo …

Les ficelles sont peut-être un peu grosses. Mais, on peut tout de même tirer de bonnes choses de ce pack : la qualité de fabrication, la puissance, le prix, le look de l’ensemble…

Il faut également être conscient de ses limites : ces cymbales ne sont pas polyvalentes (difficile de jouer du jazz avec ces galettes !). Elles envoient du lourd mais le son n’est pas vraiment cristallin.

Et, il ne faut surtout pas perdre de vue qu’il s’agit d’une série de milieu de gamme. La marche (financière) est haute pour accéder à la gamme de qualité supérieure.

Un ensemble qui évoluera certainement

Pour ma part, je suis plutôt satisfait de mon achat. Il m’a permis de découvrir une autre marque de cymbales tout en montant dans la gamme de qualité (je jouais jusqu’à présent essentiellement sur des cymbales d’entrée de gamme PAISTE et SABIAN).

C’est également une expérience. Avec l’achat d’un pack ou d’une même série de cymbales, on se rend compte qu’il y a du bon et du moins bon. Ou plutôt des choses qui nous correspondent et d’autres moins.

Ce set évoluera donc très certainement avec le temps et la pratique afin de composer un ensemble aux sonorités moins linéaires à partir de cymbales de différentes marques et gammes.

C’est très certainement l’expérience qui me guidera dans mes choix futurs.

Découvrez ces cymbales sur le site http://meinlcymbals.com/

Note : Cette présentation est réalisée de manière totalement indépendante et objective. Je ne suis en aucun cas parrainé par MEINL et je ne touche aucune contrepartie financière ou autre pour publier cet article.

Vous connaissez ces cymbales ? Qu’en pensez-vous ?

Comment faites-vous votre choix lors de l’achat de cymbales ?